first_imgIndonésie : trois éléphants de Sumatra retrouvés morts après avoir attaqué un villageUn village situé à l’ouest de l’Indonésie, dans la province d’Aceh sur l’île de Sumatra, a été attaqué par une harde d’éléphants. Hier, les autorités, ont annoncé que trois des pachydermes ont été retrouvés morts suite à cette attaque.Appartenant à une espèce menacée, par le braconnage comme par la destruction de son habitat, une dizaine d’éléphants sauvages de Sumatra, “est venue dans le village, dévastant des maisons et des champs. Une cinquantaine d’habitants ont été contraints de fuir leurs habitations”, a expliqué Bakhtiar, un responsable de Yayasan Leuser International, une association locale de protection de l’environnement. De retour dans leur village, les habitants auraient découvert les cadavres de trois pachydermes. Pour eux, ils sont probablement morts après avoir ingurgité du poison utilisé pour tuer les cochons sauvages. Une enquête a alors été ouverte par l’agence de la faune d’Aceh.À lire aussiDes éléphants viennent en aide à une mère pour sauver son petit coincé dans un trouComme le souligne Abubakar Chek, le chef de cette agence, “les conflits entre éléphants et habitants sont de plus en plus fréquents dans cette zone et nous cherchons une solution pour que les éléphants la quittent”. Sur l’île de Sumatra, de telles attaques sont de plus en plus fréquentes. Eléphants et tigres sauvages voient leur habitat de plus en plus réduit, par l’abattage illégal et les plantations de palmiers à huile ou d’acacias. Les animaux sont donc bien plus en contact avec les humains qu’auparavant, ces derniers ne supportant plus de voir leurs cultures, et parfois leurs habitations détruites. Il est alors fréquent que des éléphants ou des tigres soient tués.A ce jour, il ne resterait pas plus de 3.350 éléphants de Sumatra, et comme le souligne le WWF, leur population ne cesse de diminuer.Le 11 décembre 2010 à 09:16 • Emmanuel Perrinlast_img read more